El. Psy. Emblem.

El. Psy. Emblem.
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 J2 - présentation à l'église

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yuka

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 22/03/2015

MessageSujet: J2 - présentation à l'église   Dim 6 Mar - 18:08

Arrivant devant l'église et y laissant son servant, car elle avait bien compris qu'il ne pouvait pas y rentrer, la jeune femme franchit les portes massive de l'église.

L'atmosphère y était calme, apaisante. Le lieux étant desert hormis un homme en bure priant devant l'hotel, elle retroussa ses manches pour afficher ses marques rouges.
Prenant une profonde inspiration, elle commença à traverser les rangées soigneusement alignés de banc en direction de l'homme de foi.

S’arrêtant a quelques mètres de l'homme, elle toussota pour signaler sa présence, ce qui fit retourner le prêtre.
Craignant qu'il ne s'agisse d'un civil, elle tripota ses sceaux de commande en disant le plus calmement possible

Bonjour, j'aurais quelques questions à vous poser

Devant l’acquiescement du coordinateur, elle lui raconta l'invocation mouvementée de son servant, et lui posa les questions auxquelles elle avait réfléchi durant son trajet.

Mon servant m'a un peu expliqué, mais peut-être pourriez-vous éclaircir certains points, et signaler un débordement, des civils ayant étés tués hier soir par un servant tatoué
(Elle frissonna malgrès elle à l'évocation de ce souvenir)
Ensuite, mon servant est persuadé que je suis une magi, mais je n'ai jamais fait de magie, et je ne pense a avoir beaucoup de ce que Mr Servant appelle circuit magique ou prana.
Bien sur, je l'ai vu disparaître et réapparaître, mais je souhaiterais en savoir plus sur mes aptitudes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seihai-kun
Friend maker
avatar

Messages : 213
Date d'inscription : 08/03/2015
Age : 25

MessageSujet: Re: J2 - présentation à l'église   Lun 7 Mar - 11:21


L’homme en bure ne fut qu’à moitié surpris lorsque la porte de l’église s’ouvrit à une heure pareille. On ne pouvait vraiment dire que cet endroit était visité de manière régulière, contrairement à ce qui aurait du être le cas pour une église européenne ; mais le Japon n’était pas encore tout à fait ouvert aux religions étrangère, surtout en dehors de la capitale. En plus de cela, cette église était particulière, car le but premier du prêtre qui s’en occuper, n’était pas de tenir des messes mais de superviser la Guerre du Graal. Et on pouvait dire qu’avec les éléments de la nuit dernière, il ne serait pas étonnant de voir débarquer les Servants les uns après les autres. Et effectivement, la jeune femme qui était entrée portait des sceaux de commandes sur sa main, et était accompagné d’un Servant - ce dernier étant dématérialisé bien sur. La jeune femme salua poliment le prêtre avant d’enchainer sur une série de questions. L’homme en bure écouta attentivement qu’elle eut finit de parler, affichant un visage calme et un sourire accueillant aux lèvres.

- Je vois, vous êtes donc le dernier Maître choisi par le Graal… Ma foi, je ne peux malheureusement que vous confirmer ce que vous a dis votre Servant à ce niveau là, vous avez forcément au moins un circuit magique fonctionnel en vous. Peut-être descendez-vous d’une lignée de Magi, ou peut-être êtes vous simplement née avec ces habilités et êtes la première de votre lignée, cela est également possible. Pour ce qui est d’apprendre à utiliser vos pouvoirs cependant, cela vous serait difficile. la magie nécessite des années d’apprentissage rigoureux, et il est évident que sans tuteur vous n’arriverait à rien.

Le prêtre lâcha un soupir, et pris un air difficile.

- Si vous pensiez à utiliser vos “aptitudes” durant cette Guerre du Graal, abandonnez l’idée. Même si vous êtiez très douée dans le domaine, il est simplement impossible pour vous d’apprendre à utiliser un sort utile aussi vite, et encore moins un capable d’effrayer les Maîtres qui vous font face. Peut-être devriez-vous cependant trouver quelqu’un de vous apprendre quelques rudiments, afin de vous assurer de ne jamais rompre le lien de prana qui vous lie à votre Servant par exemple.

L’Eglise étant une entité entièrement à part de l’Organisation de Magi, un prêtre n’aurait normalement pas autant de connaissances en ce qui concernait la magie. Cependant, l’homme qui surveillait la Guerre du Graal n’était pas véritablement un prêtre. Kotomine Risei appartenait au Secteur de l’église dont le rôle était normalement de combattre les magi ainsi que les abominations liées à la magie - une sorte d’inquisition. On pouvait dire qu’il était donc au courant de comment fonctionnait les magi; ses ennemis. Avant de reprendre la parole pour adresser le reste des questions que Yuka lui avait posé, l’homme s’assit sur un banc, et joint ses deux mains ensemble.

- Quand aux évènements de cette nuit, je l’ai appris ce matin dans le journal. Les évènements à l’école étaient bruyants et fort en énergie magique, j’ai donc pu y faire quelque chose, malheureusement il me sera difficile de couvrir les nombreux crimes de cette nuit. Auriez-vous des informations sur ce Servant tatoué ? S’agît-il d’Assassin ? Je suis persuadé que quelqu’un ici aimerait en apprendre plus à son sujet.

Alors que le prêtre prononçait ces paroles, Yuka put entendre une porte s’ouvrir à l’intérieur de l’église, laissant entrer un autre homme vêtu d’une bure. Peut-être s’agissait-il d’un autre prêtre mais soudainement, le Servant de Yuka se matérialisa entre elle et le nouvel arrivant.

- Master, attention, il s’agit également d’un Servant. Superviseur, quel tour êtes-vous en train de nous jouer ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elpsyemblem.forumactif.org
Mikami

avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 20/03/2015
Age : 31

Feuille de personnage
Sceaux de commande: 3

MessageSujet: Re: J2 - présentation à l'église   Dim 3 Avr - 22:41

Le bus roulait à bonne allure depuis une vingtaine de minutes maintenant. Une allure constante malgré les nombreux virages lacés à flanc de la colline surplombant la ville. Le trajet prévoyait de relier le centre-ville aux habitations reculées de Fuyuki, une vingtaine d’arrêts pouvaient être marqués par l'autobus. L'église n'était environ qu'à mi-parcours mais le car s'était vidé régulièrement et rapidement au point où Mikami demeura seul, ou presque, jusqu'à son arrivée durant une moitié du parcours.

La route se déroulait sous les yeux du Magus, alors que la luminosité baissait à vue d’œil. La place à sa gauche, côté vitre, était occupée par un jeune homme en complet clair, le visage douloureusement appuyé contre la vitre embuée par sa respiration saccadée. Un torrent de mèches d'une incroyable couleur violacée déferlait contre la paroi paroi vitrée, tandis que résonnait son souffle rauque. Il déglutissait avec grand peine, la mâchoire ainsi aplatie. Mikami détournait les yeux de ce spectacle affligeant. Dire qu'il devait mener une guère avec ce soldat qui faisait en ce moment plus office de ventouse que de guerrier.


L'autobus marqua enfin l'arrêt qui intéressait Mikami et Assassin. Ce dernier réveillé en sursaut par son maître eut à peine le temps de passer un revers de sa manche autour des commissures de ses lèvres, que déjà il fut traîné en dehors. L'arrêt les avait avait déposés en face de l'église. Une grande grille au barreaux métalliques épais délimitait la surface du domaine clérical. Le portail marquait le départ d'un long chemin pavé de gré clair, et honoré d'une haie de buis, au bout duquel le bâtiment religieux s'érigeait paré de tons ivoire et ardoise. Le style architectural peu commun dans une contrée nippone étant à la fois sobre et extravagant. Voyez plutôt comme le clocher de tuiles ardoisées surmonte la façade d'un blanc neutre mais parée de fenêtres aux dessins alambiqués et parfois piqués de teintes dorées ? Le style de construction en différents corps de bâtiments de hauteurs échelonnées rappelait à la fois un style byzantin exotique mais aussi le toit d'une pagode, plus apte à figurer dans le paysage japonais. Au bout de l'allée, sous une arcade soutenue par deux poteaux, une statue chryséléphantine décorait de sa vierge Marie l'entrée du lieu consacré. La croix, perchée au plus haut, invitait l'Homme qui la regardait à aspirer à plus de grandeur. C'était du moins la motivation actuelle et présente du jeune Magus.
Mikami et son servant n'avaient pas encore passé la grille lorsqu'Assasin pris un ton soudainement grave :
<< Master, je vous sommes de faire preuve de la plus grande prudence. Je ressens dans ces lieux un ou plusieurs servants. >>
Mikami pris à son tour un air sombre et déclara : << C'est une terre neutre destinée à l'arbitrage de la guerre, rien d'étonnant à ce que nous ne soyons pas les seuls. Rien n'exclut que nous ne tombions dans un piège cela-dit... Nous n'aurons pas fait ce chemin pour rien finalement! >>

D'un pas impérial, il avança le long de la longue allée. Ainsi faisant, il fouilla dans son sac afin de retirer un style à l' "encre" imbue de sa magie, qui plaça dans la poche ventrale de son veston tel qu'il y aurait placé un stylo ordinaire. A hauteur de la statue de Marie, en position d'imploration, il entendit un écho depuis le corps de l'église (malgré la fermeture de la lourde porte de chêne donnant à la nef.

<< .... Auriez-vous des informations sur ce Servant tatoué ? S’agît-il d’Assassin ? Je suis persuadé que quelqu’un ici aimerait en apprendre plus à son sujet. >> S'en suivirent une suite de rumeurs imperceptibles. Mikami comprenait qu'une personne, citée dans les paroles du précédent locuteur, venait de faire irruption. Une sourire narquois traversa son visage. Rentrant sa tête dans les épaules, le regard noir et flamboyant, il projeta en avant les paumes de ses mains contre la porte à double battant qui donnait accès à l'église. Elles s'ouvrirent avec fracas, et Mikami découpé dans la lumière de l’entre-battement lançant à l'ensemble des protagonistes dispersés autour de l'autel :

<< J'ai bien peur de vous décevoir, puisque ce sauvageon tatoué n'est plus. >>

Il se tenait désormais droit comme un piquet, une main dans la poche de son pantalon soigneusement repassé. Assassin l'accompagnait bien entendu, mais avait repris son apparence normale, revêtant ainsi une tenue plus appropriée au combat. Face à eux, et au bout de l'allée qui distribuait des bancs de prière, se tenaient deux prêtres, et la Magus de l'autre soir assujettie de son colossal Lancer. Quelque chose clochait sur l'un des deux prêtres. Si le père Kotomine arborait son même sourire de contentement (amplifié par la scène qu'il avait sous ses yeux), le second lui était inconnu et arborait à la fois une tenu excentrique pour un membre du clergé et une chevelure d'un blanc crémeux, au-delà du blanc platine. Un ou plusieurs servants, disait Assassin. Bien. Voilà qui prométait une soirée intéressante...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elpsyemblem.forumactif.org/t7-bronn#p23
Yuka

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 22/03/2015

MessageSujet: Re: J2 - présentation à l'église   Dim 1 Mai - 23:49

Yuka sursauta légèrement dans le fracas causé par la grande porte de l’église. plissant les yeux pour distinguer la silhouette de l'ombre, elle ne reconnu pas l'homme, mais finit pas l'identifier quand il prit la parole

<< J'ai bien peur de vous décevoir, puisque ce sauvageon tatoué n'est plus. >>

La jeune femme se retourna brusquement vers le prêtre, et lui dit brusquement:

<< Mais c'est impossible, il a disparut après que ce servant-ci (dit-elle en agitant la main vers le servant encapé) l'ai frappé.
Pas de corps, pas de sang, rien ! Il n'y a aucune preuve que ce cinglé soit effectivement mort !


Elle se tourna ensuite vers son servant et lui demanda directement

<< Comment les servants sont sensés mourir, d'abord ? >>

Elle prit quelques profondes inspirations afin de dissiper la tension accumulée depuis la veille soudainement ranimée par la présence de l'autre master et des nombreux servants et resta sur la défensive, regardant alternativement les autres personnes présentes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seihai-kun
Friend maker
avatar

Messages : 213
Date d'inscription : 08/03/2015
Age : 25

MessageSujet: Re: J2 - présentation à l'église   Sam 7 Mai - 16:51


Alors que le Servant de Yuka s’était matérialisé pour faire face au Servant habillé comme un prêtre ; un autre homme imprévu s’invita à cette rencontre au sein de l’église. Mikami, cherchant également quelques réponses au sujet du Servant tatoué, franchit la porte de l’église aux côtés d’Assassin – annonçant la mort de ce-dit Servant. Yuka, toujours un peu perdue parmi les différents évènements, ne croyait pas en la mort de l’étrange Servant qui – après tout – n’avait pas laissé de cadavre. Le Servant aux cheveux blancs, qui avait stoppé son avancé dans l’Eglise pour éviter de provoquer le Servant de Yuka, laissa s’échapper un petit rire en entendant cela.

- Non, je vous rassure. Le huitième Servant a bel et bien été vaincu.

Le « huitième » dans une guerre sensée mettre en jeu sept Servants devait avoir suffi à indiquer aux différents Maîtres présents que quelque chose n’allait pas durant cette guerre du Graal. Cependant, l’homme ne s’arrêta pas de parler, et ne se laissa pas interrompre.

- Saber, Archer, Lancer, Rider, Assassin, Caster, et Berserker sont sensés participer à cette guerre. Cependant, un huitième Servant appartenant à une classe qui n’existe pas a été invoqué. Cette « anomalie » a déclenché un mécanisme de défense à l’intérieur du Graal : l’invocation d’un Servant de la classe « Ruler », doté d’un privilège sur tous les autres Servants afin de pouvoir régler cette anomalie - moi-même. Cependant, cette anomalie a apparemment était vaincue, sans que j’ai eu le temps d’observer de quoi il s’agissait.

Le Servant appartenant apparemment à la classe « Ruler » regarda directement Mikami alors qu’il prononçait ces paroles. On ne pouvait pas vraiment blâmer ce dernier pour avoir décidé de tuer un Servant ennemi lorsqu’il en eu l’occasion, mais Ruler semblait tout de même lui en vouloir pour cela.

- Cependant, une fois invoqué, je me suis rendu compte d’une seconde anomalie. L’absence d’un Servant Archer et, à la place… Un Servant qui n’appartenait à aucune classe. Cependant, il est clair que le Graal ne m’a pas invoqué à cause de cela, bien que je n’arrive pas à comprendre pourquoi…

Le regard de Ruler passa de Mikami, puis se redirigea vers le Servant masqué de Yuka, qui ne put s’empêcher de claquer la langue en entendant ces paroles, mais resta pour le moins silencieux.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elpsyemblem.forumactif.org
Mikami

avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 20/03/2015
Age : 31

Feuille de personnage
Sceaux de commande: 3

MessageSujet: Re: J2 - présentation à l'église   Lun 30 Mai - 21:51


Sous la lourde chape blanche de l'église, la lourde voûte occultant le ciel, le temps semblait se compresser peu à peu. Oppressé par les murs, par l'air qu'il trouvait irrespirable, Mikami demeurait impassible malgré sa glotte coincée dans la sécheresse de sa gorge. Il lui semblait que chaque mouvement serait absolument impossible, aussi il n'en fit aucun.  Le temps suspendu se comprimait et se resserrait contre ses tempes. Ainsi engourdi, il observerait la scène alors qu'un orgue lugubre jouait une sombre litanie dans sa tête. Un air monotone, lointain...

Les propos qu'un homme singulier proférait au beau milieu de la nef lui parvenaient en mille échos, sourds et irréels. Cet homme, à la stature noble, proférait un laïus d'un air calme et posé. Un bras dans son dos, l'autre tendu à la manière d'un aumônier, une singulière aura le recouvrait. Elle semblait indiquer de cet homme un certain rang au sein de l'ordre ecclésiastique. Son ton était calme et sans animosité, mais ses sourcils taillés en faucilles frondaient Mikami. Des cheveux teintés platine, coiffés en un improbable épi, surmontaient la tête du jeune "prêtre". Véhément mais non arrogant, il expliquait à son audience les raisons de sa présence.

Mikami tentait d'absorber les informations dans cette situation qui lui semblait inconfortable. Il connaissait bien ce lieu. Il connaissait bien ce sentiment. L'air étouffant de la chapelle d'un prêtre imposteur, "Père" Kotomine, qui possédait plus la carrure d'un gangster que d'un homme de foi. Le jeune Magus n'appréciait guère cet homme, et ce depuis leur toute première rencontre. Quelque chose en Kotomine Risei lui semblait malsain, pas seulement parce qu'il était prêtre. Son air profond, son front inquisiteur, ses orbites insondables, ses sourcils broussailleux, sa stature musculeuse... << Il est tout autant prêtre que je suis empereur, papa >>, avait même déclaré une fois Mikami enfant. Ses soupçons se révélèrent vrais lorsqu'il fut en âge de comprendre le monde, ou du moins d'apprendre, le monde la magie. Mais le prêtre ne gagna pas pour autant sa confiance. Un homme aux allures de truand, mandaté par l'église chrétienne d'Europe de l'ouest, et spécialement entraîné. Un entrainement que Mikami redoutait par dessous tout.

Kotomine Risei, chasseur de Magus se tenait près de l'autel de l'église de Fuyuki en cette troisième guère du Graal en sa qualité d'arbitre. Cependant un servant s'était invité à la partie et se tenait à deux pas de père Kotomine. Voilà l'infaillible cocktail qui ravivait là toute la méfiance que Mikami lui entretenait.

<< Saber, Archer, Lancer, Rider, Assassin, Caster, et Berserker sont sensés participer à cette guerre. Cependant, un huitième Servant appartenant à une classe qui n’existe pas a été invoqué. Cette « anomalie » a déclenché un mécanisme de défense à l’intérieur du Graal : l’invocation d’un Servant de la classe « Ruler », doté d’un privilège sur tous les autres Servants afin de pouvoir régler cette anomalie - moi-même. Cependant, cette anomalie a apparemment était vaincue, sans que j’ai eu le temps d’observer de quoi il s’agissait. >>

Cette phrase heurta l'esprit de l'esprit du jeune procureur, qui ne put s'empêcher de lever un sourcil. Un mécanisme d'auto-défense s'était déclenché suite à l'apparition d'un huitième servant, qu'il avait tué la veille au soir. Certes. Mais le compte faisait toujours huit. Si le Graal était capable de déclencher des mécanismes aussi sophistiqués, n'était-il pas capable de révoquer automatiquement son arme de défense si l'anomalie avait été traitée ? A cela Mikami envisageait trois réponses possible.
Premièrement, le Graal était incapable d'estimer que son anomalie était levée ce qui paraissait fort peu probable. A l'inverse, c'est alors que le Graal estimait plutôt que l'anomalie relevée restait encore active. Enfin, rien de tout cela n'était vrai et il s'agissait d'une invocation au même titre qu'Assassin, ou Lancer, ou Archer... non, pas Archer. Mikami laissa ce détail de côté pour le moment afin de poursuivre son raisonnement. Il voulait bien croire à l'invocation automatique du Ruler dans cette guerre, afin d'enquêter sur les faits étranges dont elle recelait. Pour preuve, il avait été capable de déceler l'invocation d'un servant hors classe. Mais la disparition du servant tatoué était un fait. Si l'apparition de l'homme tatoué était la cause de l'invocation de Ruler, sa mort aurait dû le révoquer. Et Mikami n'envisageait pour le moment qu'une théorie, qu'il s'imprima dans une case une petite case de son esprit, dont il ne devrait pas encore faire usage mais qu'il se devait de vérifier : Kotomine Risei avait contracté un pacte avec le servant Ruler. Et si tel était bien le cas, il serait alors l'adversaire le plus redoutable.

Aucune émotion ne transparaissait par la morne façade du procureur en veston si bien qu'il semblait impossible de déjouer sa pensée, ou de pénétrer son esprit. Il n'y pouvait rien, il n'y avait que peu d'émotion qui pouvaient l'affecter. Il était capable d'en imiter certaines, qu'il utilisait à bon escient chaque jour dans sa vie professionnelle. Inapte d'empathie, il avait appris par son travail à en connaitre tous les codes et à l'imiter, si bien qu'il était devenu impossible de discerner sous l’œil du commun (et parfois même expert) qu'il ne faisait qu'activer des ficelles de marionnettiste sur les traits apathiques de son visage. Il lui était donc possible d'exercer son métier le jour comme n'importe quel homme ordinaire, si bien qu'il semblait s'effacer complètement, mais il pouvait aussi tuer (ou plutôt commanditer un meurtre) de sang froid au beau milieu de la rue, sous la lueur blafarde d'un lampadaire.

Les jambes lourdes, et l'esprit vagabond, Mikami sentait comme sa conscience quitter subitement son corps. Il se voyait au milieu de cette nef, sur un long tapis qui cheminait jusqu'à l'autel. Des rangées de bancs se succédaient, mais tous étaient vides. La lumière pâle qui filtrait des vitraux poussiéreux n'éclairaient que par un côté, le reste de la luminosité étant apportée de manière artificielle. Le servant de classe Ruler semblait baigner dans la lumière tandis que Yuka et son servant restaient dans la pénombre à l'instar de Mikami. Il se voyait, comme projeté dans une toile peinte en clair-obscur, comme dans ces tableaux de ce peintre néerlandais qui se nommait Rembrandt. C'est à l'évocation des derniers mots du servant Ruler que l'esprit de Mikami regagna subitement son corps et que son malaise disparut aussi sec.

<< Cependant, une fois invoqué, je me suis rendu compte d’une seconde anomalie. L’absence d’un Servant Archer et, à la place… Un Servant qui n’appartenait à aucune classe. Cependant, il est clair que le Graal ne m’a pas invoqué à cause de cela, bien que je n’arrive pas à comprendre pourquoi… >>

Il n'avait jamais envisagé cette possibilité, et pour cause, elle était inenvisageable. Et pourtant il s'en voulait de ne pas y avoir pensé. Un servant sans classe, se répétait-il in-petto. Quelle signification donner à cela? Ne porte t-il en effet aucune classe, ou sa classe ne pouvait pas être définie par les règles établies? Quel "démon" Yuka avait-elle bien pu invoquer?  De quel catalyseur avait elle fait usage?

Mikami avança alors de quelques pas, et s'appuya sur le dossier d'un banc pour finalement s'y asseoir.

<< Voilà une conversation que je ne m'attendais pas à avoir ici... Moi qui cherchais des éclaircissements de votre part père Kotomine, voici que ce sont les lumières de Ruler que j'en viens à quérir... >>

Sentant les regards s’appesantir sur lui, il continua.

<< Voici que notre guerre part sur une nette torsion de ses règles. Je viens d'abord connaitre les raisons de l’apparition du servant tatoué, et obtenir vos lueurs quant à son identité. Mais vous avez placé sur le feu deux sujets bien intéressants. Aussi je demanderai aux deux intéressés, vous donc Ruler, et vous, servant de Ms. Yuka... >>.

Il fit une brève pause, et se tournant tour à tour vers chacun pour leur poser une question. Une simple question. Au servant de Yuka tout d'abord :
<< Vous, malgré tout le respect que je peut vous porter, il serait de discourtoisie que de cacher votre classe alors que vous connaissez celle des deux autres servants présents dans cette pièce. >>

<< Et vous, Ruler, loin de moi l'idée de vous froisser mais je me pose la question de la légitimité de votre présence alors que l'anomalie détectée par le Graal semble levée... >>

Mikami avait appuyé  chaque question d'un regard froid et profond, posé mais inquisiteur. Acéré comme l'acier, Mikami semblait déterminé à obtenir des réponses. Il ne put s'empêcher d'esquisser un petit sourire satisfait, qui sur son visage ressemblait plus à une grimace... Le silence tombait alors dans l'église, et l'ambiance redevint subitement aussi lourde que le plomb. L'orgue ne jouait plus dans la tête de Mikami, mais la mélodie semblait flotter maintenant jusqu'aux oreilles des autres protagonistes.


Dernière édition par Mikami le Dim 2 Oct - 19:44, édité 2 fois (Raison : mots oubliés...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elpsyemblem.forumactif.org/t7-bronn#p23
Seihai-kun
Friend maker
avatar

Messages : 213
Date d'inscription : 08/03/2015
Age : 25

MessageSujet: Re: J2 - présentation à l'église   Ven 22 Juil - 14:34


Les révélations du Servant se disant appartenir à la classe Ruler avaient de quoi surprendre. Mikami qui avait écouté tout cela du fond de l’église se montrait effectivement intéressé, bien que son visage n’en montrait rien. À l’opposé, Yuka n’avait pas compris grand choses aux enjeux de ce qui s’était dis ; outre le fait que cela annonçait très certainement des problèmes. Et quand à elle, son incompréhension était tout à fait lisible sur son visage. Quand aux deux Servants qui escortaient leur Maitres, chacun restait impassible et silencieux. Le magus qui se faisait passer pour un procureur le jour marcha calmement pour aller s’asseoir sur un banc avant de prendre la parole. Ce dernier avait des questions à poser aux deux autres Servants présent dans cette salle, et la première concernait le Servant de Yuka.

- Ah ! La courtoisie serait bien la pire des raisons de révéler ma classe à un ennemi tu sais ? Les guerres ne se gagnent pas à coup de courbettes. Cependant, la vérité est que le moinillon dis vrai : je n’appartient à aucune classe.

Le Servant masqué haussa les épaules comme pour dire “Bien tenté, mais c’est raté.”. Ne pas avoir de classe lui donnait l’avantage du fait qu’on ne pouvait pas vraiment faire de prévisions sur sa manière de combattre ou sur sa véritable identité. La seconde question de Mikami concernait Ruler, et plus exactement la raison de sa présence maintenant que l’anomalie avait disparue. Ce dernier, connaissant apparemment un peu mieux la courtoisie que le Servant de Yuka, hocha la tête avant de répondre au maître d’Assassin.

- Je comprend votre curiosité. Vous-avez raison, l’anomalie en elle-même semble avoir disparue de cette guerre du Graal ; mais vous vous méprenez, cela ne veut pas dire que mon rôle est achevé. L’anomalie était la présence d’un huitième Servant, une telle chose ne devrait pas avoir été possible, quelqu’un ou quelque chose à altéré les règles de la Guerre du Graal afin d’invoquer ce Servant. Par l’introduction d’une anomalie dans cette Guerre du Graal, la guerre elle-même est devenue une anomalie, personne ne peut prédire ce qu’il va se passer ensuite. Mon rôle est donc de m’assurer que cette guerre “non-conforme” se déroule correctement jusqu’à sa fin. Ne vous en faites pas, un Servant appartenant à la classe Ruler ne peut en aucun cas convoiter le Graal.

Les doutes qu’avaient Mikami étaient compréhensible. Si un huitième Servant était une anomalie, il en était forcemment de même pour Ruler, le “neuvième” Servant de cette guerre. Maintenant, le choix de croire oui ou non dans les paroles de Ruler appartenait aux Masters. Sans aucun doute, le jeune homme n’avait pas dis son dernier mot, mais le Servant masqué ne laissa le temps à personne de prendre la parole, saisissant immédiatement l’occasion pour s’adresser directement à Assassin.

- Hey, Assassin. Pour en revenir à cette histoire de courtoisie, que dirait tu que nous échangions nos véritables identités ?


- Qu’est-ce qui te prdgjlkf ? Yuka tenta de s’exclamer quelque chose, mais son Servant l’en empêcha en lui plaquant sa main sur sa bouche.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elpsyemblem.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: J2 - présentation à l'église   

Revenir en haut Aller en bas
 
J2 - présentation à l'église
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
El. Psy. Emblem. :: Fuyuki :: Eglise-
Sauter vers: